Dee Dee Bridgewater tient mieux l’alcool que moi

Nous sommes en 1986, je passe régulièrement écouter du jazz au Méridien et je suis en totale découverte du jazz. Une chanteuse formidable est sur scène : voix divine, allure de reine ; Il n’y a pas grand monde dans la salle et à la fin de son dernier set. Je l’invite à boire une coupe de champagne. Elle n’est pas encore la star qu’elle est maintenant. On discute, elle est magnifique, je lui offre 2/3/4 verres etc. Elle tient magnifiquement et c’est moi qui pars en vrille. Je prenais l’avions deux jours après pour un long voyage ; Je ne l’ai jamais revue. Je l’ai écouté récemment. Elle chante toujours aussi merveilleusement.

Publicités

~ par Thelonious Avogaddro sur 19 février 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :