Gorges chaudes

Certains d’entre vous se souviennent peut-être de Linda Lovelace, dit Gorge profonde (Deep Throat). Elle avait fait sensation pour avoir avalé (absorbé ?) le sexe d’un homme (bien membré reconnaissons-le) intégralement, ce qui avait fait sensation dans le monde du porno à l’époque. Tourné en 1972 en six jours à Miami ce film qui n’avait coûté que 25 000 dollars à produire aurait rapporté plus de 600 millions de dollars ce qui le place parmi les plus grandes réussites de l’industrie cinématographique américaine. Deux questions me viennent alors à l’esprit :

– pourquoi Carl Bernstein et Bob Woodward ont-ils donnés ce surnom à leur taupe présente dans l’entourage proche de Nixon dans l’affaire du Watergate ?

– ce film a-t-il eu une influence sur les xxxx orgasmes de Donna Summer en 1975 ? En effet, pendant plus de 16 minutes, Summer soupire des paroles clairement érotiques alternant avec de longs moments dévolus aux choristes et aux musiciens (basse, synthétiseur, violons) sur fond de grosse caisse envahissante, lente et sourde.

Publicités

~ par Thelonious Avogaddro sur 4 mars 2009.

Une Réponse to “Gorges chaudes”

  1. Oui j’aime bien l’ambiance , source d’inspiration Kamarad 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :