Miles ahead

Miles a traversé le temps. A 19ans il joue avec Charlie Parker. En 59 il produit le mythique « kind of blue » avec John Coltrane et Cannonball Adderley. Festival de notes bleues et jamais de notes noires. Puis il s’est mis au « rock/funk ». Il était acariâtre, tournait le dos au public, écourtait ses concerts laissant ce pauvre Marcus Miller se débrouiller tout seul. Mais il a traversé le temps.

Et il continue.

Publicités

~ par Thelonious Avogaddro sur 11 mars 2009.

Une Réponse to “Miles ahead”

  1. Je ne suis pas du tout d’accord avec ton commentaire sur l’attitude de Miles Davis sur scène. J’ai eu l’occasion de le voir au North Sea Jazz festival de La Haye un mois avant sa mort. Il était très malade, mais a fait l’essentiel du show, face au public et dirigeant son groupe de manière puissante. Il avait toujours son toucher inimitable. Sa mort est une grande perte pour la musique et il continuera a traverser le temps avec une œuvre gigantesque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :